Badaboomblog

janvier 22, 2009

GKOOT : Streaming & téléchargement légal de musique

gkoot electronic Gkoot-Electronic est un site – légal – de streaming et de téléchargement de musique électronique libre et gratuit. Toutes les oeuvres qui y sont diffusées sont sous licence CreativeCommons

c’est une plate-forme musicale sur laquelle l’écoute, mais surtout le téléchargement se fait sans aucune obligation d’identification.
Les titres du site sont organisés en 4 univers / ambiances : zen, tonic, survoltée ou expérimentale, pour un mode « découverte » (artiste, label, style …), mais le moteur de recherche avancée permet de trouver précisément une musique.
A noter, le site propose du contenu éditorial comme des interviews, et laisse la possibilité de rentrer librement en contact avec les artistes.

Pour les producteurs de musique électronique, c’est une plateforme de diffusion et de promotion de leur travail. Gkoot se positionne sur la musique électronique de qualité, donc les règles sont simples : les titres sont soumis aux administrateurs du site, seuls juges de la qualité de la musique envoyée sur des critères objectifs & professionnels (structure du morceau, qualité et originalité de composition, qualité du mixage, du mastering). Ensuite ces titres sont archivés, répertoriés et acquièrent de la popularité sur le site (nombre d’écoutes, votes de la communauté Gkoot, regroupement d’artistes sous forme de team chapeautées par des Directeurs Artistiques, webradio, playlists…), et hors du site (téléchargement sans contraintes).

Le modèle économique de Gkoot est un peu différent de ceux des plateformes musicales classiques. Chaque artiste renonce à recevoir la moindre rémunération de la part du site, qu’il s’agisse de téléchargement ou revenus publicitaires. En l’échange de quoi, Gkoot s’engage à tout mettre en oeuvre pour développer la notoriété de ses artistes et à investir dans des actions de promotion de son catalogue. En somme, chaque artiste tire parti de cette promotion globale pour favoriser le développement de sa notoriété personnelle, et éventuellement décrocher des contrats commerciaux ou se faire signer par un label.

Du reste les labels sont bien entendu les bienvenus, et la sélection des artistes se fait selon les même critères que pour les « indépendants ». Ils bénéficient d’un carré VIP dans le site, où les internautes peuvent retrouver le catalogue que ledit label aura bien voulu consacrer à Gkoot.

Ce modèle pourrait-il s’adapter à d’autres styles musicaux ? Pourrait-on avoir une plateforme de rock de qualité sur laquelle les groupes renonceraient à une quelconque rémunération pour le téléchargement de le titre si durement – et chèrement …- produit ? Pourquoi pas, mais il est vrai que Gkoot s’adapte bien à la production de la musique électronique, où généralement l’artiste est un nerd enfermé dans son home studio, et où la composition et la production (enregistrement + mixage) ne font qu’un. Pour un groupe de rock, c’est déjà plus compliqué, et plus cher. Moins abordable, quoi. A voir.

En tout état de cause, la mise en ligne de Gkoot-electronic s’est faite le 15 janvier dernier. Ils doivent encore rechercher des artistes pour étoffer leur catalogue … à bon entendeur.

7 commentaires »

  1. Bonjour,

    Pour répondre à cette question « Ce modèle pourrait-il s’adapter à d’autres styles musicaux ? » :

    Je pense que ce modèle pourrait très bien s’adapter à d’autres genres comme le Hip Hop. Des genres qui, comme pour la musique électronique, permettent de produire à coûts très réduits, permettent de déboucher sur des prestations évènementielles dont la mise en place est simple, efficace et très rentable et favorisent une utilisation commerciale des œuvres (synchro publicitaires, BO de films…).

    Cependant, il est clair que pour des genres plus traditionnels ou du Rock, le calcul est plus compliqué car la mise en place d’événement est moins évidente et plus coûteuse, la production plus onéreuse… Mais les technologies de production musicale évoluent très rapidement et les possibilités de mise en place de « live » aussi, donc…

    Etant présents pour la promotion du site au MIDEM, nous avons pu noter qu’une majorité des acteurs du marché s’accorde avec notre modèle attachant une grande importance aux produits de merchandising et aux prestations commerciales pour la rémunération des Artistes. L’idée étant d’alimenter cette rémunération par une diffusion gratuite des œuvres dans une optique de promotion (afin de rassembler un grand nombre de Fans qui par ailleurs seront prêts à payer pour des produits collectors, dérivés, des places de concerts, lives, prestations en club etc). C’est ce que l’on pourrait appeler du 780° promu par le gratuit (comme quoi, du Gratuit pour rémunérer les Artistes ça Marche !).

    A très bientôt.

    Musicalement,

    David Spire
    Président-directeur général
    Gkoot Electronic SAS

    Commentaire par David Spire — janvier 23, 2009 @ 3:19

  2. Bonjour,
    J’ai testé le site, et je trouve le principe intéressant. Effectivement ça permet de découvrir tout un tas d’artistes dont on n’entendrait pas parler … et franchement, il y a de très bonnes prods !
    Je pense qu’il faut laisser un passer un peu de temps pour que le service rendu par ce type de site soit optimal : en effet, aujourd’hui il y a beaucoup de choix, et peu de moyens de trouver un titre bien sans tout écouter … et on ne peut pas tout écouter ! Le principe de DA est bien dans ce sens : des tiers qui font leur sélection et qui la propose aux internautes. Il faudrait peut-être qu’ils soient mieux mis en valeur.
    Sinon, j’ai écouté des trucs super sympas, mais … les pseudos ça laisse à désirer ! je pense notamment à un mec qui fait une sorte de trip hop / breackbeat très bon, mais qui s’appelle « Degiheugi », ça ne ressemble à rien !

    Commentaire par Eric — janvier 25, 2009 @ 2:57

  3. […] GKOOT : Streaming & téléchargement légal de musique […]

    Ping par Mais qui connaît AL DENTE RECORDS ? « Badaboomblog — février 3, 2009 @ 9:29

  4. […] badaboomblog @ 2:27 Tags: creative commons, gkoot electronic, mp3, musique électronique Dans un précédent billet, nous vous avions parlé de  Gkoot-Electronic, un site sur lequel vous pouvez […]

    Ping par Gkoot-electronic : l’interview de son fondateur « Badaboomblog — février 10, 2009 @ 2:28

  5. « les pseudos ça laisse à désirer ! je pense notamment à un mec qui fait une sorte de trip hop / breackbeat très bon, mais qui s’appelle “Degiheugi”, ça ne ressemble à rien ! »

    hihi ! merci beaucoup ! pour le son, et pour le pseudo ! mais au fond, il est si pourri que c’est le seul pseudo qui est ressorti de ton commentaire… mais j’avoue que je suis assez d’accord avec toi !

    degiheugi.

    Commentaire par D.J.E.J. — février 12, 2009 @ 10:47

  6. @ DJEJ : c’est vrai que « D.J.E.J. » ça sonne mieux que Degiheugi… 😉
    En tout cas, ton son me plait bien aussi !
    A+

    Commentaire par badaboomblog — février 12, 2009 @ 1:03

  7. merci m’sieur !

    faites tourner alors😉

    Commentaire par D.J.E.J. — février 16, 2009 @ 2:46


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :