Badaboomblog

mars 10, 2009

Armani Jeans : une expérience à 360°

Filed under: Mode,Sites — badaboomblog @ 12:13
Tags: , , ,

Sur le nouveau site de Armani Jeans vous vous retrouvez au milieu d’une bande de jeunes qui courent à travers des ruelles désertes. Mais la performance ne vient pas de ce formidable scénario, mais plutôt de son traitement vidéo : vous êtes immergé dans cette course effrénée, et vous avez la possibilité, en déplaçant la souris, de changer le point de vue de la caméra, et ceci à 360°.

armani jeans

Le site est réalisé, et bien réalisé, par l’agence Saatchi & Saatchi Rome. Il est vrai que les visuels sont sublimes.

armani jeans  armani jeans  armani jeans

Armani Jeans

Publicités

février 17, 2009

Rich and Skinny vous raconte des histoires …

Filed under: Mode,Sites — badaboomblog @ 11:21
Tags: , , ,

Rich And Skinny est une marque relativement jeune : elle a été créée en 2007, par deux super-stars du denim, Joie Rucker (directeur de création chez Levi’s et Guess) et Michael Glasser, fondateur de Seven for all Mankind and Citizens of Humanity.
Le positionnement ? Du jeans très haut de gamme : une collection luxueuse, coupée dans un denim premium qualité, des finitions intérieures en soie véritable et des coupes irréprochables. Une marque très chic, en somme. Il ne leur manquait plus qu’à se construire une image. Parce que la qualité, ça va un moment, mais ça ne suffit pas. D’ou le site.

Ce site mérite qu’on s’y attarde un peu. Notamment sur la forme de traitement du contenu.
Sur le site de Rich and Skinny, on vous raconte une histoire. Voire plusieurs histoires.
Il s’agit, en gros, d’une série interactive dans laquelle 5 personnages + un chien évoluent dans une luxueuse maison – californienne ? On y retrouve un couple de vieux beaux blasés, leur capricieuse de fille, la jeune et aguicheuse femme de ménage, et enfin le latin lover qui s’occupe de la piscine. Une histoire à la Breat Easton Ellis : tout le monde se ment, se trompe, se déchire et … s’ennuie. En Californie.

rich and skinny

Bon, je vous laisse imaginer le niveau de la série. Mais encore une fois, je ne veux pas juger du scénario, mais de son application sur le site. C’est la forme que prennent ces histoires qui m’intéresse ici. C’est, selon moi, une bonne application de storytelling appliqué au web : en accord avec le positionnement de la marque et relativement divertissant (du moins, j’y ai passé un certain moment …), il s’agit d’un bon moyen pour ancrer la marque dans l’esprit du public qu’il cible. Ou du moins pour développer sa notoriété et d’installer l’image de Rich and Skinny.

rich and skinny  rich and skinny

Parfois, on tombe sur des vidéos coquines et sexy … c’est la partie hot de la série 😉

rich and skinny  rich and skinny  rich and skinny

Sinon, bien sur, l’internaute a la possibilité d’acheter en ligne. Et la collection est relativement bien mise en valeur. Non ?

rich and skinny

Bon, il est intéressant de noter que Rich and Skinny est LA marque de jeans des stars, en ce moment … à bon entendeur.
Rich and Skinny : le site.

janvier 26, 2009

Kitsuné : label et marque … indépendants

Filed under: Mode,musique — badaboomblog @ 7:23
Tags: , ,

plaque kitsune Samedi, en se rendant à l’exposition de la BNF : 70’s, LA Photographie Américaine, nous nous sommes arrêtés dans le store parisien de Kistuné, rue Richelieu, histoire de voir ce qu’ils proposaient en cette période hivernale et d’y tâter un peu l’ambiance.

Un petit rappel rapide pour ceux qui ne connaissent pas.

Kitsuné est une marque créée par Gildas Loaec (qui travaillait chez Daft Trax avec les Daft Punk) et Masaya Kuroki (architecte de formation, mais aussi graphiste et un peu touche-à-tout …) en 2001.

Le terme Kitsuné signifie renard en japonais. Au delà de ça, dans les mythes japonais, Kitsuné est l’une des trois formes d’un esprit magique polymorphe appelé Monoke. Et c’est bien ce qui caractérise la marque qui oscille entre label pointu de musique électronique et griffe de mode.
En fait, il est fort possible que vous ayez au moins entendu parler de l’une des quatre déclinaisons de Kitsuné : compilations, soirées, boutique, vêtements.

Dans leur boutique parisienne, on retrouve une collection somme toute classique, voire un peu stricte … mais, où tout semble à sa place, propre, nickel, juste. On est loin d’un fashion store qui réassort deux fois par semaine, sans laisser la moindre chance à ses pièces de s’installer dans le temps. Du reste, les collections ne sont jamais entièrement renouvelées : certaines pièces laissent la place à d’autres, la gamme s’étoffe au fil du temps et se construit patiemment. 

lineaire kitsune

Le style Kitsuné ? Masaya, qui gère plus particulièrement la ligne de vêtements, le résume en quelques mots : il s’agit « d’actualiser les codes traditionnels sans les révolutionner. Nos vêtements sont ancrés dans la vie de tous les jours mais avec un soucis constant de la qualité » (source Tsugi). En somme, les maîtres mots sont : belles coupes, belles matières & indémodable.

gilet kitsune    t-shirt kitsune

On retrouve dans un coin une sélection de disques : le maxi de S’EXPRESS, un 45 tours de CAZALS, des compils KITSUNE MAISON … un trop court aperçu de ce que propose le label. Avec le temps leur catalogue s’est vraiment étoffé, et aujourd’hui, ils peuvent s’enorgueillir d’avoir fait découvrir, en France : Hot Chip, Late Of The Pier & Friendly Fires. Ils ont notamment amorcé le buzz autour des Digitalism & des Klaxons (via quelques remix bien sentis).

disques kitsune 1   disques kitsune 2

Ne vous méprenez pas : les vêtements Kitsuné ne sont pas les produits dérivés des artistes Kitsuné. Loin de là.
Les deux activités sont distinctes, elles ont leur cycle propre et ne se mélangent pas. En fait, Kitsuné a réussi à créer un véritable  univers cohérent, dans lequel la musique ou le prêt-à-porter se côtoient sans vulgarité. Un univers de hype, de hip(sters) et… d’exigence qui, d’une certaine manière, redonne une certaine valeur à leurs artistes et à leurs titres. Car les vêtements, les soirées, les partenariats de créateurs, les DJ sets … financent, à terme, les artistes, mais surtout entretiennent l’aura autour du label et sa musique. La boucle est bouclée : beau modèle d’indépendance.

Et pour ne rien gâcher, les deux compères de Kitsuné sont très très potes avec les Soulwax. Et ça, quand même, ça claque.

vitrine

 

 KITSUNE

 52 rue de Richelieu
 75001 PARIS

 01 42 60 34 28

 www.kitsune.fr 

 (Profitez en, il y a encore des soldes …)
A+ Cyril 

PS : Merci Raphaël.

janvier 21, 2009

STYLE ROOKIE Tavi, 12 ans, Blogueuse Modeuse

Filed under: blog,buzz,Magazine,Mode — badaboomblog @ 2:17
Tags: , , ,

J’ai découvert il y a quelques temps sur le blog US d’Edelman Didital, le blog Style Rookie, tenue par la jeune Tavi, the new girl in town. A 12 ans, cette prématurée du style tient déjà un vrai blog de mode et est prise très au sérieux par les spécialistes. Considéré comme la figure de proue de la Next generation, elle a déjà attiré l’attention des journalistes du New-York Magazine, du New-York Times et de Vogue.

Et même si certaines comparent plus ses tenues à des déguisements qu’à des prouesses modistiques, je trouve qu’elle a quand même un sens du style très personnel et bien original.

Morceaux choisis :

janvier 20, 2009

Al dente la crise …

Filed under: buzz,Mode,Société — badaboomblog @ 2:02
Tags: , , , ,

t-shirt al dente la criseUne initiative de l’agence de communication Al Dente Paris

Pour sortir de la crise avec humour, pourquoi ne pas se faire son auto-thérapie en inventant un slogan rigolo ? C’est l’idée de base du grand jeu concours (international dans le monde entier, bien entendu) : « la crise m’a rendu célèbre », que vous pouvez retrouver sur le site aldentelacrise.

A la clé du concours : 50 € pour les 3 premiers slogans (vote des internautes) + édition du slogan sur des t-shirts vendus dans différents points de ventes, notamment chez Colette.

L’idée est intéressante car opportuniste sans être vraiment vulgaire. De plus, c’est une double opportunité : un bon petit buzz + l’identification des meilleurs slogans qui feront vendre les T-shirts (car bien sur, les gagnants renoncent aux droits d’exploitation de leur phrase fétiche …).

Bien vu.

janvier 9, 2009

Stephen Sprouse de nouveau chez Louis Vuitton

Filed under: Mode — badaboomblog @ 6:01
Tags: , , ,

Sprouse Louis Vuitton
Et là vous vous dites : « Mais diantre, pourquoi y-a-t-il des sacs à mains sur ce blog? »
Alors, la réponse tombe comme un couperet :
1) tous les hommes devraient-ils forcément détester les sacs à main?
2) c’est pour vous parler de Stephen Sprouse & Marc Jacobs.

L’objet de ce billet n’est pas de vous annoncer la collection hommage à Stephen Sprouse, en boutique à partir du 16 janvier 2009. Non, bien de nombreux blogs de mode et de sacs à mains vous l’auront déjà annoncé.

J’avais juste envie de vous raconter l’anecdote qui a poussé Marc Jacobs à collaborer avec Stephen Sprouse la première fois en 2001.

Alors qu’il n’était encore que « jeune » Directeur Artistique chez Louis Vuitton, Marc Jacobs est invité à dîner chez Charlotte Gainsbourg. Au cours de la soirée, entre deux verres de Chambolle-Musigny, Charlotte évoque des vieux souvenirs de son père, son culte des objets, son affection pour la couleur noire et là … « Oh, mais attends, j’ai un truc a te montrer! ».
Et là, c’est la révélation pour Marc : Charlotte vient de lui sortir d’une armoire une vieille malle Vuitton repeinte en noir par le père Gainsbourg lui-même. Le flash.

C’est alors que Marc Jacobs comprend une chose primordiale qui, appliquée à ses collections, fera décoller les ventes d’accessoires Vuitton, et par la même la notoriété du créateur : pour Gainsbourg, sa malle Vuitton était devenu un objet tellement personnel qu’il l’a customisé à son image. Alors pourquoi ne pas customiser certaines collections à l’image de d’artistes ou créateurs charismatiques ?… Et sa première intuition, il l’a dédiée à Stephen Sprouse, « the Punk Glamour God », proche d’Andy Warhol et de Keith Haring, un artiste et fashion designer, plus connu pour avoir été un des pionniers à créer des collections de vêtements mixant une sophistication haut de gamme à une sensibilité pop & punk underground.

L’association Jacobs-Sprouse donne naissance, en 2001, à une collection qui relance Vuitton chez les fashionatas. On y trouve notamment les fameux sacs Monogramme Graffiti Stephen Sprouse, dont les stocks s’épuisent en quelques semaines. Une réussite, en somme.

sprousejacobs1Donc, en souvenir du bon vieux temps, et en hommage à son vieil ami décédé d’un cancer des poumons en 2004, Marc Jacobs se refait une collection 2009 Stephen Sprouse.

Dès le 16 janvier dans les boutiques Vuitton, donc.

 

 

Le vert te va pas mal, en fait.

décembre 16, 2008

EMMA DE CAUNES en couverture de PLAYBOY

Filed under: film,Magazine,Mode — badaboomblog @ 2:12
Tags: , ,

Emma de Caune Playboy PLAYBOY nouvelle formule, nous disaient-ils … Lorsqu’il y a un reportage sur Emma de Caunes pour la sortie du film Rien dans les poches, de Marion Vernoux, on y croit…

Et vive la France

emma de caunes playboy

Les photos sont de Ellen Von Unwerth, une photographe de mode (Vogue & Vanity Fair, entre autres) qui s’est spécialisé dans l’érotisme artistique. Très sensuel.

emma de caunes playboy

Vous pourrez voir toutes les photos du reportages notamment sur Trend Land

emma de caunes playboy

décembre 9, 2008

COCO CHANEL : le sacre en 2009 ?

Filed under: Mode,Vidéos — badaboomblog @ 8:23
Tags: , , ,

Pour rester dans le biopic cher à nos producteurs français (il y a une tendance qui émerge ?…), en 2009 sortiront deux films sur COCO CHANEL : « Coco Avant Chanel », de Anne Fontaine, avec Audrey Tautou, et « Coco Chanel & Igor Stravinsky » de Jan Kounen. Deux films ?
Comme Karl Lagerfeld n’est pas forcément fan des redites, il a réalisé, de son côté, un court de 10 minutes en hommage à la styliste. En tant que directeur artistique haute couture de la maison Chanel depuis 1983, il en était légitime …
Le film dépeint la vie de Coco Chanel de 1913 à 1923 (de 30 à 40 ans), en reprenant les codes du cinéma muet. Il a été présenté au théatre du Ranelagh, en préambule du défilé « Paris-Moscou » dédié aux métiers d’art organisé par la marque le 3 décembre dernier.

Le teaser :

novembre 15, 2008

BABY, THE STAR SHINE BRIGHT

Filed under: Mode — badaboomblog @ 5:46
Tags: , , ,

 

Jeune soubrette ?

Jeune soubrette ?

Une petite balade chez colette, ça donne forcément de l’inspiration pour son blog …

 

En ce moment, dans leur « espace éphémère », ils accueillent un « pop-up shop » (c’est très colette, ça …) de la marque, BABY,THE STARS SHINE BRIGHT. Cette marque est LA référence de la mode « Lolita » qui explose depuis plus de dix ans au Japon.

Cette mode mêle allègrement une inspiration libre du style vestimentaire français du Second Empire, ou du style de l’aristocratie anglaise de l’époque victorienne (19ème siècle, tout ça…) à l’univers enfantin : peluches, jouets, pâtisseries, sucreries, etc). Les jeunes japonaises qui suivent cette mode arborent alors un air complètement décalé & candide, et en même temps un peu coquin (un peu pervers ? nooon …).

Bref, apparue dans les années 90, c’est devenu un véritable phénomène de société japonais. Si bien qu’en 2005, un réalisateur, Nakashima Tetsuya, sort le film « Kamikaze Girls » (adapté d’un manga de Novala Takemoto) dont le thème principal est la vie d’une Lolita fan de la marque BABY, THE STARS SHINE BRIGHT.

En tous cas, à voir par curiosité … Même si ce genre de look aura du mal a percer en France (nous l’époque Second Empire, ça ne nous fait pas vraiment rêver), à part peut-être dans les soirées Ed Banger ou autre … (et encore, il faudra négocier avec la sécurité).

A+ Cyril

Propulsé par WordPress.com.