Badaboomblog

mars 10, 2009

Armani Jeans : une expérience à 360°

Filed under: Mode,Sites — badaboomblog @ 12:13
Tags: , , ,

Sur le nouveau site de Armani Jeans vous vous retrouvez au milieu d’une bande de jeunes qui courent à travers des ruelles désertes. Mais la performance ne vient pas de ce formidable scénario, mais plutôt de son traitement vidéo : vous êtes immergé dans cette course effrénée, et vous avez la possibilité, en déplaçant la souris, de changer le point de vue de la caméra, et ceci à 360°.

armani jeans

Le site est réalisé, et bien réalisé, par l’agence Saatchi & Saatchi Rome. Il est vrai que les visuels sont sublimes.

armani jeans  armani jeans  armani jeans

Armani Jeans

Publicités

mars 5, 2009

Avec KUMO, Microsoft persiste …

Filed under: google,High Tech,Sites,Uncategorized — badaboomblog @ 12:33
Tags: , , ,

kuomo … dans sa guerre contre Google. Depuis lundi, les salariés du groupe testent, en interne, Kumo, une évolution notable du moteur de recherche Live Search. 

Selon les informations disponibles, Kumo aurait des atouts non négligeables, capables de faire vaciller son géant concurrent… Cette nouvelle version se base sur les techniques de recherche sémantique qui interprètent ce que cherche un internaute en se fondant sur les questions et les mots qu’il emploie. Le moteur aidera les utilisateurs à « réaliser leurs recherches, mais aussi à effectuer des tâches ». Hum hum, c’est un peu flou ça, non? Apparemment, une colonne située à gauche des résultats de recherche propose différentes options de recherche, permettant d’afficher les résultats par genre : pages web, images, vidéos … mais aussi par type de site : résultats dans les forums, par exemple. Waouh ! Grosse avancée technologique, donc.

Mais pourquoi diantre Microsoft insite-t-il dans cette voie ? Aujourd’hui, le classement des 3 premiers moteurs de recherche se résume à : Google (91,2 % de part de visites), Yahoo! (2,5 %) et Live Search (2,17%). Ce retard devient irrattrapable. Alors, bien sur, il s’agit d’un marché stratégique, qui génère de forts revenus issus de la publicité en ligne (liens sponsorisés) … qui tend à devenir monopolistique. Nous sommes d’accord, il faut des compétiteurs et des outsiders, pour éviter une hégémonie de Google. Mais mince, en accordant 7% de ses investissements totaux dans le développement de ce nouveau moteur de recherche, Microsoft n’est-il pas capable de créer quelque chose de vraiment innovant

Et puis, il n’y a pas que les liens sponsorisés dans le secteur de la publicité en ligne. Il existe bien d’autres modèles à créer, non?

Bref, juste pour rire, Microsoft se diversifie aussi dans la fringue : Softwear by Microsoft.

Ah ! « Marque », quand tu te cherches … A+

février 17, 2009

Rich and Skinny vous raconte des histoires …

Filed under: Mode,Sites — badaboomblog @ 11:21
Tags: , , ,

Rich And Skinny est une marque relativement jeune : elle a été créée en 2007, par deux super-stars du denim, Joie Rucker (directeur de création chez Levi’s et Guess) et Michael Glasser, fondateur de Seven for all Mankind and Citizens of Humanity.
Le positionnement ? Du jeans très haut de gamme : une collection luxueuse, coupée dans un denim premium qualité, des finitions intérieures en soie véritable et des coupes irréprochables. Une marque très chic, en somme. Il ne leur manquait plus qu’à se construire une image. Parce que la qualité, ça va un moment, mais ça ne suffit pas. D’ou le site.

Ce site mérite qu’on s’y attarde un peu. Notamment sur la forme de traitement du contenu.
Sur le site de Rich and Skinny, on vous raconte une histoire. Voire plusieurs histoires.
Il s’agit, en gros, d’une série interactive dans laquelle 5 personnages + un chien évoluent dans une luxueuse maison – californienne ? On y retrouve un couple de vieux beaux blasés, leur capricieuse de fille, la jeune et aguicheuse femme de ménage, et enfin le latin lover qui s’occupe de la piscine. Une histoire à la Breat Easton Ellis : tout le monde se ment, se trompe, se déchire et … s’ennuie. En Californie.

rich and skinny

Bon, je vous laisse imaginer le niveau de la série. Mais encore une fois, je ne veux pas juger du scénario, mais de son application sur le site. C’est la forme que prennent ces histoires qui m’intéresse ici. C’est, selon moi, une bonne application de storytelling appliqué au web : en accord avec le positionnement de la marque et relativement divertissant (du moins, j’y ai passé un certain moment …), il s’agit d’un bon moyen pour ancrer la marque dans l’esprit du public qu’il cible. Ou du moins pour développer sa notoriété et d’installer l’image de Rich and Skinny.

rich and skinny  rich and skinny

Parfois, on tombe sur des vidéos coquines et sexy … c’est la partie hot de la série 😉

rich and skinny  rich and skinny  rich and skinny

Sinon, bien sur, l’internaute a la possibilité d’acheter en ligne. Et la collection est relativement bien mise en valeur. Non ?

rich and skinny

Bon, il est intéressant de noter que Rich and Skinny est LA marque de jeans des stars, en ce moment … à bon entendeur.
Rich and Skinny : le site.

février 16, 2009

Les Guignols de l’Info ont 20 ans !

Filed under: Sites — badaboomblog @ 3:31
Tags: ,

putain 20 ansEt on a faillit oublier, dis donc … 

En 1988, pour remplacer Objectifs : Nuls qui passait quotidiennement à Nulle Part Ailleurs, Alain de Greffe propose l’adaptation d’une émission anglaise, Spitting Image, qui parodie des hommes politiques avec des marionnettes. Il demande à Arnold Boiseau (qui avait travaillé depuis le début avec les Nuls, aujourd’hui retombé dans l’anonymat …) de monter cette émission, de trouver le concept, le ton, et surtout une équipe d’auteurs et imitateurs capables de relever le challenge. Il s’entoure de jeunes humoristes caustiques, Moustic, Benoît Delepine et Alexandre Pesle et, autour de Yves Lecoq, ils forment l’équipe fondatrice des Arènes de l’Info, le nom initial de l’émission.

Les Guignols fêtent ça sur un site-anniversaire … Au programme : un jeu concours (à gagner : pas mal de cadeaux higtech + un buste de PPD pour les aficionados), des vidéos ultra-cultes (le pire du meilleur de Guignols …), et des surprises à venir … On en reparlera.
Les 20 ans des Guignols : www.putain20ans.fr
Le site a été réalisé par l’agence 5emegauche. Bravo les jeunes.

janvier 22, 2009

GKOOT : Streaming & téléchargement légal de musique

gkoot electronic Gkoot-Electronic est un site – légal – de streaming et de téléchargement de musique électronique libre et gratuit. Toutes les oeuvres qui y sont diffusées sont sous licence CreativeCommons

c’est une plate-forme musicale sur laquelle l’écoute, mais surtout le téléchargement se fait sans aucune obligation d’identification.
Les titres du site sont organisés en 4 univers / ambiances : zen, tonic, survoltée ou expérimentale, pour un mode « découverte » (artiste, label, style …), mais le moteur de recherche avancée permet de trouver précisément une musique.
A noter, le site propose du contenu éditorial comme des interviews, et laisse la possibilité de rentrer librement en contact avec les artistes.

Pour les producteurs de musique électronique, c’est une plateforme de diffusion et de promotion de leur travail. Gkoot se positionne sur la musique électronique de qualité, donc les règles sont simples : les titres sont soumis aux administrateurs du site, seuls juges de la qualité de la musique envoyée sur des critères objectifs & professionnels (structure du morceau, qualité et originalité de composition, qualité du mixage, du mastering). Ensuite ces titres sont archivés, répertoriés et acquièrent de la popularité sur le site (nombre d’écoutes, votes de la communauté Gkoot, regroupement d’artistes sous forme de team chapeautées par des Directeurs Artistiques, webradio, playlists…), et hors du site (téléchargement sans contraintes).

Le modèle économique de Gkoot est un peu différent de ceux des plateformes musicales classiques. Chaque artiste renonce à recevoir la moindre rémunération de la part du site, qu’il s’agisse de téléchargement ou revenus publicitaires. En l’échange de quoi, Gkoot s’engage à tout mettre en oeuvre pour développer la notoriété de ses artistes et à investir dans des actions de promotion de son catalogue. En somme, chaque artiste tire parti de cette promotion globale pour favoriser le développement de sa notoriété personnelle, et éventuellement décrocher des contrats commerciaux ou se faire signer par un label.

Du reste les labels sont bien entendu les bienvenus, et la sélection des artistes se fait selon les même critères que pour les « indépendants ». Ils bénéficient d’un carré VIP dans le site, où les internautes peuvent retrouver le catalogue que ledit label aura bien voulu consacrer à Gkoot.

Ce modèle pourrait-il s’adapter à d’autres styles musicaux ? Pourrait-on avoir une plateforme de rock de qualité sur laquelle les groupes renonceraient à une quelconque rémunération pour le téléchargement de le titre si durement – et chèrement …- produit ? Pourquoi pas, mais il est vrai que Gkoot s’adapte bien à la production de la musique électronique, où généralement l’artiste est un nerd enfermé dans son home studio, et où la composition et la production (enregistrement + mixage) ne font qu’un. Pour un groupe de rock, c’est déjà plus compliqué, et plus cher. Moins abordable, quoi. A voir.

En tout état de cause, la mise en ligne de Gkoot-electronic s’est faite le 15 janvier dernier. Ils doivent encore rechercher des artistes pour étoffer leur catalogue … à bon entendeur.

décembre 1, 2008

Les MONTY PYTHON on line

Filed under: Sites,Vidéos — badaboomblog @ 8:35

Pythonline
Ils ont gardé le même humour … mais ils ont « un blog » maintenant et … ils ne sont pas content du tout ! (voir la vidéo ci-dessous).

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.