Badaboomblog

février 28, 2010

sunday movies

Filed under: film,pop — badaboomblog @ 11:09
Tags: , ,

un homme et une femme

Francis Lai – Love Story / Bozzo Barrett

Nino Rota – O’ Venezia, Venaga, Venusia

François de Roubaix – Dernier Domicile Connu / La Mer Est Grande / L’Homme Orchestre
(Gonzales & Taylor Savvy remix)

Publicités

mai 27, 2009

Un bon petit mix de Pilooski

pilooskiVu dans Brain Magazine, un mix exclusif de Pilooski, assez downtempo, à écouter tranquille à l’heure de l’apéro, ou avant de s’endormir, c’est vous qui voyez.
On y retrouve toute l’inspiration du collectif des Dirty Sound System ( alainfinkielkrautrock ) dont il fait partie, à savoir du bon vieux rock, des titres lancinants de funk, le tout agrémenté de space et cosmic disco.

Pour les retardataires, Pilooski est le type de l’edit du titre Beggin’ de Frankie Valli, qui l’a ressorti de l’ombre pour le propulser vers le succès que vous connaissez (Madcon et tout ça …)
Télécharger Early Morning is not Late At Night (Pilooski Mix) ici

J’en profite pour vous parler du dernier projet des Dirty Sound System, à savoir la compilation DIRTY FRENCH PSYCHEDELICS, « a french psyche pop odyssey », un trip improbable dans la pop française décadente des années 70, où l’on retrouve aussi bien des noms familiers comme François de Roubaix, Brigitte Fontaine, Christophe ou Nino Ferrer (d’ailleurs nous y reviendrons), que des groupes obscurs tels que Cheval Fou, Cortex ou Alain Kan… Un sublime voyage dans un pan de la musique française aux antipodes de la variété de l’époque, des titres introuvables en numérique – d’ailleurs certains sont directement enregistrés à partir des vinyles originaux – dans lesquels on retrouve les meilleurs inspirations d’artistes comme Air ou Chateau Marmont.
Il est possible d’écouter des extraits de l’album sur Fairtilizer : ici, avec le mot de passe dirty27.

Si vous avez l’occasion d’acheter cette compil, n’hésitez pas : non seulement cela fera vivre un collectif qui oeuvre réellement pour la culture du « titre rare de l’époque à découvrir », mais surtout vous y découvrirez des chansons inoubliables, une « variété française » comme nous l’avons tous fantasmé.

à+ cyril.

février 15, 2009

Mais qui est Chateau Marmont ?

chateau-marmontL’esthétique de la photo en dit déjà long sur l’univers de Chateau Marmont. Orgue électrique, synthé et boites à rythmes analogiques, console de mixage vintage … les 4 parisiens de Chateau Marmont flirtent clairement avec les années 70 … 
Aux premiers accords de leur dernier maxi, Solar Apex, on comprend qu’ils veulent nous emmener dans un monde utopique où la musique de film rencontrait les pionniers de l’expérimentation synthétique.

Les Chateau Marmont de revendiquent aussi bien de François de Roubaix, Francis Lai, Michel Colombier, Ennio Morricone, que de Wendy Carlos, Space, Jean-Michel Jarre, Giorgo Moroder, Kraftwerk ou John Carpenter.

La richesse de ces références font de Solar Apex un EP rare, cohérent, qui apporte un vent de fraîcheur dans la saturation ambiante. La bande son parfaite pour un film érotique de Science-Fiction, romantique sans jamais être vulgaire.

 

solar apexLe maxi est signé chez Unsunned, un label Institubes dédié au pop-rock et à la disco.

Tracklisting :

1) Maison Klaus (320 kbps)
2) Diane
3) Solar Apex
4) Anything & Everywhere

Disponible sur Itunes

Les Chateau Marmont ont commencé à se faire connaître grâce à de très bons remixes qu’ils ont effectués, notamment, pour Poney Poney , Midnight Juggernauts, La Roux, et Koko Von Napoo.
C’est notamment ce dernier qui a suscité mon intérêt :
un superbe morceau, où la voix des Koko Von Napoo est magnifiquement mis en valeur par les nappes et les arpèges analogiques du quatuor. à écouter.

Polly (Chateau Marmont Remix) – Koko Von Napoo 
et ici, l’original : Polly – Koko Von Napoo

A noter : les Chateau Marmont passent au Panic Room Bar ce mercredi 18 février. A suivre.

Propulsé par WordPress.com.