Badaboomblog

mars 24, 2010

variété(s) française ?

france gall - les sucettes

(2010) Alexandre Chatelard – La Traque

(2009) Alexandre Chatelard – Les Yeux Verts

(2010) Arnaud Fleurent-Didier – L’Origine du Monde

(2004) Arnaud Fleurent-Didier – Le XXIème Arrondissement de Paris

(2000) Rob – Amours

(1971) Michel Polnareff – Voyages

(1968) Jacques Dutronc – Proverbes

Publicités

février 18, 2010

Terrestrial Super Receiver / Chateau Marmont / Rob / Francis Lai

bilitis

Bilitis était contemporaine de Sapho, sur l’île de Mytilène au VII av. J.-C.
Elle était surtout sa rivale.

(2009) Terrestrial Super Receiver – Welcome home they said

(2009) Terrestrial Super Receiver – Extraterrestrial Love

(2009) Chateau Marmont – Maison Klaus

(2009) Rob – Midinette

(1976) Francis Lai – Bilitis

juin 7, 2009

Rob, l’illuminé de l’électro …

Filed under: Electronique,musique,pop — badaboomblog @ 7:16
Tags: , ,

robIl y a 11 ans, Rob, alors agé de 19 ans, signe pour le label Source, entre Air et Dat Punk. Il accouche en avril 2000 d’un premier album, Don’t Kill, très orienté musique de film 70s. Une première à l’époque de la french touch.

En 2002, il sort Satyred Love, qui ne sera édité qu’a mille exemplaires, suite à la fermeture du label…
Ses deux disques ne rencontreront jamais un succès à la hauteur de leur qualité. Trop tôt. Et si peu commercial …

Aujourd’hui Rob tourne avec les Phoenix, aux claviers, et prépare un projet aussi farfelu que génial : sortir 12 maxis en un an narrant la folle épopée des 12 apôtres du Christ avec le label Unsunned, une division d’Institubes.
Je cite : « J’ai la très grande joie de vous annoncer l’ouverture imminente du Dodécalogue. 
Chaque mois, pendant un an, je produirai un nouveau disque consacré à l’étude des Evangiles et de ses apôtres.
Je vous convie ainsi à une exégèse moderne, musicale, mystique en diable.
Loin de la liturgie classique, j’entreprends une divagation tendre et chaotique dans les temps immémoriaux
. » C’est lui qui en parle le mieux.

Pour ce faire, Institubes a mis en place un système d’abonnement qui permettra à l’inscrit de recevoir tous les mois le maxi vinyle et ses titres en mp3. Le prix : 130 €.

Personellement, je trouve le projet étrange, mais l’approche intéressante. Je me posais récemment la question de l’avenir du format « album ». Pour de nombreux artistes qui n’ont rien à raconter, l’album en tant que tel n’a plus de sens. Et cette initiative, qui relève plus de « l’expérience collective » que d’un simple « objet musical » acheté à la Fnac prouve qu’une alternative est possible et qu’il y aura encore d’autres opportunité et d’autres voix pour vendre sa musique.

Rob – le Dodécalogue.

Propulsé par WordPress.com.