Badaboomblog

juin 7, 2009

Rob, l’illuminé de l’électro …

Filed under: Electronique,musique,pop — badaboomblog @ 7:16
Tags: , ,

robIl y a 11 ans, Rob, alors agé de 19 ans, signe pour le label Source, entre Air et Dat Punk. Il accouche en avril 2000 d’un premier album, Don’t Kill, très orienté musique de film 70s. Une première à l’époque de la french touch.

En 2002, il sort Satyred Love, qui ne sera édité qu’a mille exemplaires, suite à la fermeture du label…
Ses deux disques ne rencontreront jamais un succès à la hauteur de leur qualité. Trop tôt. Et si peu commercial …

Aujourd’hui Rob tourne avec les Phoenix, aux claviers, et prépare un projet aussi farfelu que génial : sortir 12 maxis en un an narrant la folle épopée des 12 apôtres du Christ avec le label Unsunned, une division d’Institubes.
Je cite : « J’ai la très grande joie de vous annoncer l’ouverture imminente du Dodécalogue. 
Chaque mois, pendant un an, je produirai un nouveau disque consacré à l’étude des Evangiles et de ses apôtres.
Je vous convie ainsi à une exégèse moderne, musicale, mystique en diable.
Loin de la liturgie classique, j’entreprends une divagation tendre et chaotique dans les temps immémoriaux
. » C’est lui qui en parle le mieux.

Pour ce faire, Institubes a mis en place un système d’abonnement qui permettra à l’inscrit de recevoir tous les mois le maxi vinyle et ses titres en mp3. Le prix : 130 €.

Personellement, je trouve le projet étrange, mais l’approche intéressante. Je me posais récemment la question de l’avenir du format « album ». Pour de nombreux artistes qui n’ont rien à raconter, l’album en tant que tel n’a plus de sens. Et cette initiative, qui relève plus de « l’expérience collective » que d’un simple « objet musical » acheté à la Fnac prouve qu’une alternative est possible et qu’il y aura encore d’autres opportunité et d’autres voix pour vendre sa musique.

Rob – le Dodécalogue.

Publicités

février 15, 2009

Mais qui est Chateau Marmont ?

chateau-marmontL’esthétique de la photo en dit déjà long sur l’univers de Chateau Marmont. Orgue électrique, synthé et boites à rythmes analogiques, console de mixage vintage … les 4 parisiens de Chateau Marmont flirtent clairement avec les années 70 … 
Aux premiers accords de leur dernier maxi, Solar Apex, on comprend qu’ils veulent nous emmener dans un monde utopique où la musique de film rencontrait les pionniers de l’expérimentation synthétique.

Les Chateau Marmont de revendiquent aussi bien de François de Roubaix, Francis Lai, Michel Colombier, Ennio Morricone, que de Wendy Carlos, Space, Jean-Michel Jarre, Giorgo Moroder, Kraftwerk ou John Carpenter.

La richesse de ces références font de Solar Apex un EP rare, cohérent, qui apporte un vent de fraîcheur dans la saturation ambiante. La bande son parfaite pour un film érotique de Science-Fiction, romantique sans jamais être vulgaire.

 

solar apexLe maxi est signé chez Unsunned, un label Institubes dédié au pop-rock et à la disco.

Tracklisting :

1) Maison Klaus (320 kbps)
2) Diane
3) Solar Apex
4) Anything & Everywhere

Disponible sur Itunes

Les Chateau Marmont ont commencé à se faire connaître grâce à de très bons remixes qu’ils ont effectués, notamment, pour Poney Poney , Midnight Juggernauts, La Roux, et Koko Von Napoo.
C’est notamment ce dernier qui a suscité mon intérêt :
un superbe morceau, où la voix des Koko Von Napoo est magnifiquement mis en valeur par les nappes et les arpèges analogiques du quatuor. à écouter.

Polly (Chateau Marmont Remix) – Koko Von Napoo 
et ici, l’original : Polly – Koko Von Napoo

A noter : les Chateau Marmont passent au Panic Room Bar ce mercredi 18 février. A suivre.

Propulsé par WordPress.com.